Archives nationales d’outre-mer et archives diplomatiques : des sources pour la recherche de provenance

Séminaire

Les collections dites extra-occidentales conservées dans les musées publics ou les collections privées, disséminées tant dans des musées d’art, d’ethnologie que dans des muséums d’histoire naturelle, sont encore trop peu connues. Leur étendue est souvent beaucoup plus grande que ce que les œuvres exposées au public ne laissent supposer, mais elles sont aussi souvent peu documentées, ce qui laisse place à l’incertitude et bien souvent à un malaise quant à leur provenance. La nécessité d’engager un programme d’études spécifiques sur ces collections, qui était déjà reconnue par les responsables de collections et les chercheurs, devient dans le contexte actuel une priorité scientifique, culturelle et politique.
Ce séminaire a pour objectif de faire état de travaux de recherche aboutis ou en cours, en France et dans le monde, sur des typologies de collections variées tant par leur nature que par leurs provenances géographiques. Il a par ailleurs vocation à offrir outils méthodologiques et données aux conservateurs, aux chercheurs et aux étudiants qui se sont engagés ou veulent s’engager dans cet effort nécessaire d’une connaissance affinée de ces collections.

En partenariat avec la Direction générale des patrimoines – Service des musées de France.

Comité scientifique
Claire Bosc-Tiessé (INHA), Philippe Charlier (musée du quai Branly – Jacques-Chirac), Claire Chastanier (Service des musées de France), Claire Déléry (musée national des arts asiatiques – Guimet), Vincent Droguet (Service des musées de France), Sarah Ligner (musée du quai Branly – Jacques-Chirac), Lise Mész (musée du quai Branly – Jacques-Chirac), France Nerlich (INHA), Bénédicte Rolland-Villemot (Service des musées de France), Émilie Salaberry (musée d’Angoulême), Juliette Trey (INHA)

Domaines de recherche
Histoire des collections, histoire des institutions artistiques et culturelles, économie de l’art et Histoire de l’art mondialisée
_______

A propos de ce séminaire

Archives nationales d’outre-mer et archives diplomatiques : des sources pour la recherche de provenance

Les Archives nationales d’outre-mer conservent une partie des archives de la présence française outre-mer du XVIIe au XXe siècle. Des lacunes dans les sources et selon les territoires ainsi que des cadres de classement différents expliquent la difficulté des recherches dans les fonds.
Les fonds d’origine privée peuvent aider à combler les manques et permettre de retrouver l’origine d’objets.
Les Archives diplomatiques conservent notamment les archives des protectorats de la France en Tunisie et au Maroc ainsi que celles du mandat de la France en Syrie et au Liban. L’essentiel des fonds est constitué des archives des postes diplomatiques et consulaires à l’étranger. S’y ajoutent une collection iconographique et des Papiers d’agents, dont l’exploration systématique permettrait peut-être de documenter la provenance de quelques objets.

Intervenantes

Isabelle Dion (Archives nationales d’outre-mer), Isabelle Richefort (Archives du ministère des Affaires étrangères) avec la modération de Lise Mész (musée du quai Branly – Jacques-Chirac)
_______

Informations pratiques

Jeudi 25 novembre
18h30 à 20h
INHA, galerie Colbert, salle Giorgio Vasari

Séminaire
Bijoux araucans, vers 1896, Archives Paris - Collections privées

Jeudi 25 novembre, 18h30

Adresse

Institut national d'histoire de l'art - Galerie Colbert, Salle Giorgio Vasari

2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs - 75002 Paris