Culture visuelle du geste efficace et danses de société (1910-1940)

Journée d'études

En juillet 1914 apparaissent dans le New York Times les premières mentions d’une nouvelle danse, le fox-trot. Dès le 22 décembre, le même journal décrit un processus de « standardisation » des danses modernes, « réduites à des équations scientifiques ». On vante la possibilité d’unifier les pas, mais la standardisation et la notation permettent aussi de faire valoir un droit d’auteur, de diffuser des manuels, et de normaliser des pratiques souvent jugées trop libres. L’iconographie des manuels de danse de société montre alors un usage exponentiel des diagrammes, et une disparition progressive de la représentation des danseurs. Il s’agira de comprendre comment ces formes de notation s’intègrent dans une culture visuelle de la rationalisation du geste et du travail, tout en revenant sur l’évolution d’une histoire de la gymnastique, et de ses images techniques, qui firent de l’abstraction un outil de la pensée du corps en mouvement. Quelques moments pratiques viendront directement nourrir les réflexions développées lors de la journée.

En partenariat avec le Centre national de la danse (CN D) et la Bibliothèque nationale de France (BnF)

Comité scientifique
Laurent Barré (CN D), Sarah Burkhalter (SIK-IESA), Lou Forster (INHA), Marie Glon (université de Lille), Laurent Guido (université de Lille), Sophie Jacotot (danseuse et chercheuse indépendante), Thierry Pillon (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Juliette Riandey (CN D), Laurence Schmidlin (Musée d’art du Valais), Laurent Sebillotte (CN D)

Organisation
Pauline Chevalier (INHA), Juan Pablo Pekarek (INHA)

Parmi les intervenants
Jean-François Bert (université de Lausanne), Sarah Burkhalter (SIK-IESA), Valentin Denis (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Lou Forster (INHA), Marie Glon (université de Lille), Laurent Guido (université de Lille), Guilherme Hinz (Paris 8), Sophie Jacotot (chercheuse indépendante), Alain P. Michel (université d’Évry), Valérie Nègre (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Anja Pawel (université Humboldt de Berlin), Thierry Pillon (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Danielle Robinson (université de Toronto), Marco Saraceno (université Reims Champagne-Ardenne), Hadrien Viraben (Le Mans Université).

Programme de recherche
« Chorégraphies. Écriture et dessin, signe et image dans les processus de création et de transmission chorégraphiques (xve-xxie siècle) » (domaine Histoire des disciplines et des techniques artistiques)

Journée d'études
Désiré Charles, Toutes les danses modernes et leurs théories complètes, 1926-1929 (Paris, Bibliothèque nationale de France).

Mercredi 28 septembre, 09h00

Adresse

INHA, Galerie Colbert, salle Giorgio Vasari

2 rue Vivienne - 75002 Paris