Dans la fabrique des textes : manuscrits d’écrivains dans les collections de la BnF (Zola, Apollinaire, Barthes)

Evénement

L’Institut national d’histoire de l’art, la Bibliothèque nationale de France et l’École nationale des chartes organisent la 11e édition des Trésors de Richelieu. Conservateurs, chargés de collections, historiens de l’art, du spectacle, de la mode, de la musique, de la littérature et spécialistes des textes échangent autour d’une oeuvre ou d’un document et partagent ainsi leurs savoirs avec un large public. Chaque conférence est l’occasion de présenter des oeuvres d’art, des manuscrits, des livres rares, des partitions musicales ou des objets sortis exceptionnellement des réserves de la BnF, de l’INHA et de l’ENC. Ces pièces sont filmées en direct à l’aide d’une caméra, qui en reproduit les plus infimes détails sur le grand écran de l’auditorium de la galerie Colbert. Autour de ce dispositif se noue un dialogue associant histoire des collections, matérialité des oeuvres, contextes de création et de diffusion et apport à la recherche passée et contemporaine.

Le cycle est ouvert à tous les publics intéressés par le patrimoine, l’histoire de l’art et l’histoire.

En partenariat avec la Bibliothèque nationale de France et l’École nationale des chartes.

Responsables scientifiques
Caroline Fieschi (INHA), Charlotte de Foras (ENC), Gennaro Toscano (BnF)

_______

A propos de cet événement

Dans la fabrique des textes : manuscrits d’écrivains dans les collections de la BnF (Zola, Apollinaire, Barthes)

La publication du livre Manuscrits d’écrivains (BnF/Textuel, 2021) offre l’occasion d’une évocation de ces collections. Si des textes écrits de la main de leur auteur sont attestés dès la fin du Moyen Âge, c’est seulement au XVIIIe siècle que le manuscrit d’écrivain devient un objet de collection, avant que le Romantisme ne le consacre comme manifestation concrète, quasi incarnée, de la création littéraire. Au-delà de leur valeur patrimoniale fluctuante et du fétichisme de l’autographe, les manuscrits sont aussi de véritables objets d’étude, permettant de retracer le travail de l’auteur en amont du texte publié, et le processus d’élaboration du texte. Ce dernier aspect sera illustré par trois exemples prestigieux : un roman (Germinal, d’Émile Zola), un poème (Zone, de Guillaume Apollinaire) et un essai (Fragments d’un discours amoureux, de Roland Barthes).

Intervenants
Thomas Cazentre, Anaïs Dupuy-Olivier, Jérôme Villeminoz (BnF)

_______

Informations pratiques

Mardi 30 novembre
18H15-19H30
INHA, galerie Colbert, auditorium Jacqueline Lichtenstein

Entrée dans la limite des places disponibles.
Réservation conseillée : http://bit.ly/inha_reservations
_______

Guillaume Apollinaire, « Zone », in Alcools, manuscrit autographe, 1912. BnF, Manuscrits, NAF 28058, f. 6r © Gallica

Evénement
Guillaume Apollinaire, « Zone », in Alcools, manuscrit autographe, 1912. BnF, Manuscrits, NAF 28058, f. 6r © Gallica

Mardi 30 novembre, 18h15

Adresse

INHA, Galerie Colbert, Auditorium Jacqueline Lichtenstein

2 rue Vivienne - 75002 Paris

Conditions

  • Entrée dans la limite des places disponibles. Réservation conseillée : http://bit.ly/inha_reservations