En Allemagne, des projets collaboratifs sur la recherche de provenance

Parcours d’objets. Études de provenance des collections d’art « extra-occidental »

Le projet collaboratif Provenance Research in Non-European Collections and Ethnology in Lower Saxony (PAESE), mené entre 2018 et 2021, rassemble cinq musées et collections universitaires. Il se penche sur les circonstances entourant l’acquisition de collections ethnographiques dans un contexte colonial. Y coopèrent des représentants originaires des pays et des sociétés des anciennes colonies allemandes.
Le projet : Digital Benin. Reconnecting Royal Art Treasures (https://digitalbenin.org/), financé par la fondation Ernest von Siemens, a été lancé au mois d’avril 2020. Il vise à réunir virtuellement plus de 5000 objets dispersés dans 150 musées dans le monde, à les réassocier à des savoirs et des perspectives d’acteurs extérieurs au monde des musées, notamment au Nigéria, à Benin City même.
___

Intervenantes
Dr. Claudia Andratschke (musée de Basse Saxe, Hanovre)
Felicity Bodenstein (Sorbonne - Université)
Dr. Sabine Lang (musée Roemer et Pelizaeus de Hildesheim)
___

Médiatrice
Emilie Salaberry (musée d’Angoulême)
___

À propos du séminaire

Les collections dites « extra-occidentales » conservées dans des musées publics ou les collections privées, disséminées tant dans des musées d’art, d’ethnologie que dans des muséums d’histoire naturelle, sont encore trop peu connues. Leur étendue est souvent beaucoup plus grande que ce que les oeuvres exposées au public ne laissent supposer, mais elles sont aussi souvent peu documentées ce qui laisse place à l’incertitude et bien souvent le malaise quant à leur provenance. La nécessité d’engager un programme d’études spécifique sur ces collections, si elle était bien présente dans les projets de responsables scientifiques de collections et chercheurs, devient dans le contexte actuel une priorité scientifique, culturelle et politique.

Ce séminaire a pour objectif de faire état de travaux de recherche aboutis ou en cours, en France et en Europe, sur des typologies de collections variées tant par leur nature que par leurs provenances. Il a par ailleurs vocation à offrir outils méthodologiques et données aux conservateurs, aux chercheurs et aux étudiants qui ont engagé ou veulent s’engager dans cet effort nécessaire d’une connaissance affinée de ces collections.

En partenariat avec la Direction générale des patrimoines - Service des musées de France

Voir le programme complet

Parcours d’objets. Études de provenance des collections d’art « extra-occidental »
Coiffe Ekori, Namibie, fin du 19e siècle, musée Roemer et Pelizaeus, Hildesheim © RPM

Jeudi 15 octobre, 18h30

Adresse

Institut national d'histoire de l'art - Galerie Colbert, Salle Giorgio Vasari

2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs - 75002 Paris

Conditions