[En ligne] Moquer, déchirer

Séminaire

Les lieux du rire : la caricature de salon dans les maquettes, albums et collections

The Places of Laughter: Salon Caricature in Proofs, Albums, and Collections

Cette intervention portera sur une série de documents d’archives qui renseignent sur la manière dont la caricature de salon, dans la culture de l’illustration, en France, entre 1840 et 1880, a non seulement été un genre dans la presse, mais encore un lieu du collectif, en tant qu’activité interactive rassemblant auteurs et consommateurs. Ces documents – une maquette préparatoire à une publication, un album amateur inédit et un album factice – indiquent combien la caricature de salon, longtemps considérée seulement comme un instrument de dérision ou de désacralisation, s’est en réalité trouvée activée par la main du regardeur, invité par l’image à une certaine pédagogie du dessin, de même qu’à mettre en place des expositions personnelles imaginaires. Ce que ces documents nous apprennent, dépassant l’horizon de la caricature de salon, encourage à mieux prendre en compte la matérialité et le potentiel narratif de l’imagerie du milieu du xixe siècle.

Intervention en anglais

Intervenante
Julia Langbein (Trinity College, Dublin)

« Cette maladie de peau des villes mal tenues » : papiers collés, couches superficielles et peaux malades

“This Skin Disease of Poorly Maintained Cities”: Pasted Paper, Surface Layers, and Pathological Skin

Dans son commentaire de 1896 sur l’émergence de l’affiche illustrée de grand format, l’historien de l’estampe Henri Béraldi s’inquiétait en ces mots : « ... si la surveillance de l’autorité faiblit un instant, vos yeux ne quitteront plus l’estampe, car tous les murs seront en un clin d’œil envahis par l’affiche, cette maladie de peau des villes mal tenues. » L’assertion de Béraldi évoque plusieurs anxiétés mêlées, liées au mur recouvert d’affiches qui apparaît tout à la fois comme le lieu d’un infatigable collage de papier, comme un accrochage toujours renouvelé, et comme une sorte de corps dont les couches de papiers collés formeraient une peau malade. À la suite de Béraldi, cette intervention s’intéressera au mur recouvert d’affiches à l’aune de la notion de collage éphémère. Elle visera à mettre à jour des modes de pensée de la visualité et de la surface partagées par les domaines de la production artistique, de la médecine et de la santé publique.

Intervention en anglais

Intervenante
Kathleen Pierce (Smith College)

_____

À propos de ce séminaire : Gestes d'images

Nombreux sont les gestes attachés à la manipulation physique des images. Dessinant un faisceau de procédés, d’usages et de valeurs, ils font l’objet de ce séminaire. Ce cycle est dédié à l’exploration des opérations matérielles que suscitent les pratiques quotidiennes ou exceptionnelles, populaires ou savantes des images, de leur fabrication à leur manipulation, leur association, leur altération, etc., ainsi qu’à l’analyse de ce que de telles pratiques indiquent du rôle des images comme de la valeur qui leur fut conférée. Ainsi, il s’agit d’explorer les formes les plus extrêmes de l’appropriation des images – de celles que l’on ingère à celles que l’on détruit – avant de s’intéresser, à rebours, aux images qui protègent et aux manières de les protéger.

Succédant à une première série d’interventions centrée autour de la notion d’appropriation, le séminaire se prolongera jusqu’en juin 2022. Centré autour d’un long xixe siècle, il ne s’y limitera néanmoins pas, et s’ouvrira à des champs variés, du tatouage à l’ingestion des images, en passant par la manipulation de caricatures et les modalités de l’iconoclasme.

Un site internet accompagne le séminaire : gestesdimages.inha.fr. Rassemblant résumés des interventions et biographies des intervenants, le replay des séances et les bibliographies détaillées, de même qu’un faisceau d’images, de vidéos et de liens vers des sources et ressources en ligne, ce site en perpétuelle évolution se présente comme le reflet des travaux du séminaire, et comme le lieu de ses prolongements.

Responsable scientifique
Marine Kisiel (Laboratoire InVisu CNRS/INHA)
___

En ligne (Zoom)

Séminaire
Nadar, Darjou et al. Maquette pour Le Journal amusant, 1859.  Lithographie, crayon graphite, encre et aquarelle, 43,6 x 27,9 cm. Paris, Petit Palais.

Jeudi 3 février, 14h00

Adresse

En ligne

2 rue Vivienne - 75002 Paris

Conditions

  • En ligne (Zoom) : https://us02web.zoom.us/meeting/register/tZUodOitrzMoHd1K6qAHqnXRd25ZBdVNvGmy