Exposer, publier, éditer les images « sensibles »

Séminaire

Images du cadavre des mutins, Attica, USA, septembre 1971
Philippe Artières (IRIS/CNRS-EHESS)

Le soulèvement de plus d’un millier de détenus du pénitencier d’Attica dans l’Etat de New York en septembre 1971 constitue un événement important dans l’histoire de la visibilité de la résistance des prisonniers au système carcéral. Les mutins occupèrent durant trois jours une des cours de l’établissement sous l’œil de journalistes et de caméras, rédigeant des revendications et s’entretenant avec une commission d’observateurs. Plusieurs journalistes télévisés avec leurs équipes furent invités dès le premier jour à documenter la lutte des insurgés. Attica fut ainsi un événement d’insurrection, observé du dedans par une pluralité de regards. Il s’agira de discuter les photographies qui suivent, celles de l’assaut de la prison in- surgée d’Attica, le 13 septembre 1971.

Montrer, exposer, cacher. Que faire des images qui blessent ?
Noémie Etienne (Université de Berne)

Peut-on montrer des images liées à la colonialité sans en répéter la violence ? Comment re-présenter, sans réactiver le trauma ? Je partagerais des exemples liés à mes recherches sur les dioramas anthropologiques et l’histoire coloniale suisse. En tant qu’historienne de l’art, comme enseignante, et parfois commissaire d’exposition, je reconnais l’importance de montrer mais aussi les difficultés qui y sont liées.

L’expérience des images (XIXe - XXIe siècle)
Ce séminaire s’intéresse à la rencontre quotidienne avec les images, aux expériences qu’elles fabriquent et aux appropriations dont elles sont l’objet. Il questionne ces usages et réceptions au moment où l’image entre dans l’ère industrielle du multiple, où elles passent de support en support, et où elles circulent à l’échelle locale comme globale.

Les images ne peuvent être réduites à des représentations : elles sont actives, transforment la relation au monde, à la politique, à la mémoire comme à la famille. Elles jouent un rôle dans la création et la consolidation de communautés d’appartenance.

Il s’agit ainsi d’adopter une approche au croisement de l’histoire culturelle et sociale, de l’histoire de l’art, de l’anthropologie culturelle, et des études sur la culture visuelle et matérielle.

Ce séminaire veut dépasser le cloisonnement des aires culturelles, pour saisir la circulation des images et leurs appropriations dans une perspective d’histoire connectée. L’objectif est, en somme, de dessiner un panorama plus polyphonique de l’univers visuel connecté, tissé d’expériences individuelles et collectives des images, depuis le XIXe siècle.

Organisé par le laboratoire InVisu CNRS/INHA

Comité scientifique
Manuel Charpy (Laboratoire InVisu, CNRS/INHA), Ece Zerman (Laboratoire InVisu, CNRS/INHA ; EHESS)

Programme novembre 2022 - avril 2023

Séminaire
Exposition « Exotic? Regarder l’ailleurs en Suisse au siècle des Lumières », commissariat Noémie Etienne et Claire Brizon © Lionel Henriot. Vue du livre Philippe Artières, Attica, USA, 1971, Éditeur Le Point du Jour, 2017 © Photographie Philippe Artières.

Mardi 10 janvier 2023, 14h00

Adresse

INHA, Galerie Colbert, salle Giorgio Vasari

2 rue Vivienne - 75002 Paris