Faire parler les photographies

Colloque

On sait le pouvoir des photographies pour déclencher l’anamnèse, le récit de soi ou des autres, dans le for privé, en famille, en justice. « Faire parler » les images ou faire parler à partir d’elles est devenu un passage important des enquêtes en sciences sociales. Ce colloque veut interroger de manière croisée la mobilisation de photographies et leurs mises en récit en sciences sociales, afin de réfléchir aux manières dont elles peuvent s’enrichir mutuellement. Il s’agit de faire dialoguer actrices et acteurs issus du monde académique, mais aussi de la littérature, du documentaire, du journalisme, de l’art contemporain.

Si un certain nombre d’outils théoriques ont déjà été forgés pour penser la rencontre et/ou l’entrelacement entre photographie et mise en récit, ils s’inscrivent généralement dans des champs disciplinaires spécifiques comme l’histoire orale, l’ethnographie ou l’anthropologie visuelle. À l’occasion de ce colloque, nous souhaitons interroger les manières dont chacune et chacun, en fonction de son prisme et de son positionnement disciplinaire, se saisit simultanément de l’image et du témoignage. Car si ce geste méthodologique s’impose souvent comme une évidence au cours des enquêtes, il n’en demeure pas moins un certain nombre de questionnements épistémologiques et de difficultés concrètes.

La mise en récit est donc ici envisagée de manière plurielle. Elle peut être verbale, à travers des mots dits à l’occasion d’une interview, d’un enregistrement, d’une discussion. Elle peut être écrite, en plaçant les photographies dans des dispositifs iconotextuels plus larges : une photographie collée et commentée dans une correspondance épistolaire, des mots griffonnés, une description accompagnant une carte postale. Elle peut encore être visuelle à travers des collages, des assemblages ou des photomontages dans des journaux intimes, des albums photographiques ou sur les murs d’une pièce qui, eux aussi, racontent des histoires.

Organisé par le laboratoire InVisu (CNRS/INHA)

Intervenants
Carine Peltier-Caroff (Responsable de l’iconothèque, Musée du Quai Branly, France), Federica M. Soletta (Architectural historian, Princeton University, USA), Annette Finley-Croswhite (Historian, Old Dominion University, USA), Martina Fineder (Researcher in Design, University of Wuppertal, Germany), Luise Reitstätter (Researcher in Cultural Studies, University of Vienna, Austria), Michèle Galdemar (Documentaliste, INHA, France), Suryanandini Narain (Researcher in Visual Studies, Jawaharlal Nehru University, India), Eva Charbit (Chercheuse indépendante et professeure dans l’enseignement secondaire, France), Jérôme Gaudicheau (Chercheur indépendant, formateur en travail social, ARIFTS, France), Manoël Pénicaud (Anthropologue, Université d’Aix-Marseille, CNRS, IDEMEC, France), Gil Bartholeyns (Historien, Université de Lille, France), François Gasnault (Historien et archiviste, Invisu, France), Sylvaine Conord (Sociologue, Université de Paris Nanterre, France), Yves Denéchère (Historien, Université d’Angers, France), Amy Lonetree (Historian, University of California, USA), Carol Payne (Art Historian, Carleton University, Canada), Anaïs Mauuarin (Historienne de la photographie, Ghent University/Musée d’Art et d’Histoire, Bruxelles), Anne Reverseau (Chercheuse en études littéraires, UCLouvain, Belgique), Sophie Brones (Anthropologue, École nationale supérieure d’architecture de Versailles, France), Sabyl Ghoussoub (Écrivain et journaliste, France), Amanda Robles (Documentariste et enseignante, ENSAV, Université Toulouse Jean Jaurès, France), Ania Szczepanska (Historienne du cinéma et documentariste, Université de Paris 1, HiCSA, France), Amandine Turri Hoelken (Photographe et anthropologue, Université de Lorraine, France), Gerson Bettencourt (Plasticien et socio-anthropologue, Université de Lorraine, France).

Comité scientifique
Manuel Charpy (Laboratoire InVisu, CNRS/INHA), Alexandra de Heering
(Laboratoire InVisu, CNRS/INHA ; Université de Namur ; Institut français de
Pondichéry), Ece Zerman (Laboratoire InVisu, CNRS/INHA ; EHESS)

Pour retrouver tout le programme, cliquez ici.

Colloque
Photographie de terrain dans la région de Coimbatore (Inde), 16 juillet 2019, photographie numérique. Alexandra de Heering.

6 et 7 octobre

Adresse

INHA, Galerie Colbert, salle Vasari

2 rue Vivienne 75002 Paris - 75002