La collection d’antiques de Paul Marguerite de la Charlonie au Musée d’art et d’archéologie du Pays de Laon

Séminaire

Le vase grec est depuis le XVIIIe siècle au moins un objet d’étude central de l’histoire de l’art antique ; il a été représenté, dessiné, photographié, réuni en séries au sein des collections privées et publiques, et publié en corpus de plus en plus raisonnés dans la littérature scientifique. À l’heure du numérique, les images de la céramique grecque sont toujours parmi les plus présentes dans les bases de collections ou de recherche ; un vase, avec ses multiples images qui se déploient dans la profondeur, est pourtant un objet particulièrement compliqué à représenter. Ce séminaire souhaite interroger la manière dont on peut, aujourd’hui, aborder ces oeuvres et leurs images, en prenant en compte leur insertion dans des corpus physiques et numériques. Il s’agit donc de recontextualiser l’image non seulement au moment de sa création et de sa réception antique, mais aussi dans les conditions de son étude aujourd’hui. Chaque séance mensuelle sera organisée autour d’un invité et d’une collection, à partir de l’analyse d’exemples emblématiques.

En partenariat avec l’École des hautes études en sciences sociales, l’UMR 8210 Anthropologie et histoire des mondes antiques (ANHIMA) et l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Comité scientifique
Cécile Colonna (INHA), Nikolina Kei (EHESS), François Lissarrague (EHESS), Alain Schnapp (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Domaine de recherche
Histoire de l’art antique et de l’archéologie, sous la direction de Cécile Colonna
_______

A propos de ce séminaire

La collection d’antiques de Paul Marguerite de la Charlonie au Musée d’art et d’archéologie du Pays de Laon

Le musée municipal de Laon abrite une impressionnante collection d’art antique, notamment issue du legs de l’ingénieur Joseph Eugène Paul Marguerite de la Charlonie (1844-1921). Il s’agit principalement de plusieurs centaines de vases antiques et de figurines en terre cuite mais aussi d’une centaine de sculptures de marbre, grecques et romaines, d’une qualité remarquable. Le musée abrite également les archives du collectionneur qui permettent de retracer le parcours qui a conduit Marguerite de la Charlonie à devenir amateur d’art grec et collectionneur d’antiques. En présentant cette collection longtemps oubliée et des projets d’études récents conduits sur les sculptures et les vases, on pourra cerner les intérêts du collectionneur et la manière dont il se procurait ses pièces de prédilection.

Intervenante
Karolina Kaderka (EPHE)

→ Télécharger le programme complet
______

Informations pratiques

Vendredi 10 décembre
14h à 16h
INHA, galerie Colbert, salle Pierre-Jean Mariette

Séminaire
Paul Marguerite de la Charlonie (1844-1921) examinant un lécythe de sa collection © Musée d'art et d'archéologie du Pays de Laon

Vendredi 10 décembre, 14h00

Adresse

Institut national d'histoire de l'art - Galerie Colbert, Salle Mariette

2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs - 75002 Paris - 75002 Paris