[REPORTÉ] La mécanique du fox-trot : diagrammes de danse et culture visuelle du geste efficace (1910-1940)

Journée d'études

REPORTÉ AU 28 SEPTEMBRE 2022

En juillet 1914 apparaissent dans le New York Times les premières mentions d’une nouvelle danse, le fox-trot. Dès le 22 décembre, le même journal décrit un processus de « standardisation » des danses modernes « réduites à des équations scientifiques ». Une nouvelle forme de réduction en art s’impose alors : on vante la possibilité d’unifier les pas, mais la standardisation et la notation permettent aussi de faire valoir un droit d’auteur, de diffuser des manuels et de normaliser des pratiques souvent jugées trop libres. L’iconographie des manuels de danse de société de l’entre-deux-guerres montre alors un usage exponentiel des diagrammes et une disparition progressive de la représentation des danseurs (dessinés ou photographiés). Cette journée tentera de comprendre ce que ces choix graphiques et leurs évolutions révèlent d’une conception mécaniste du corps dansant, dans un contexte économique et social qui fait du
corps une entité composite dont les performances sont calculables, mesurables et représentables en éléments abstraits. Le cas de la danse, et notamment des danses de société, est cependant problématique : qu’est-ce que le geste efficace en danse ? La volonté de rationaliser les gestes des danseurs correspond aussi à une démarche de moralisation à laquelle répond parfaitement une iconographie mécaniste qui efface peu à peu les représentations du corps pour ne conserver que les pas et les déplacements dans l’espace. Il s’agira donc de comprendre comment ces formes de notation s’intègrent dans une culture visuelle plus large, celle de la rationalisation du geste et du travail en s’intéressant à des corpus variés : recueils et manuels de danse de société, pochettes de disque, rubriques spécialisées dans les magazines de danse, tout en revenant sur l’évolution d’une histoire de la gymnastique et de ses images techniques qui firent de l’abstraction un outil de la pensée du corps en mouvement.

En partenariat avec le Centre national de la danse et la Bibliothèque nationale de France

Organisation
Pauline Chevalier (INHA) et Juan Pablo Pekarek (INHA)

Programme de recherche
« Chorégraphies. Écriture et dessin, signe et image dans les processus de création et de transmission chorégraphiques (XVe-XXIe siècle) » (domaine Histoire des disciplines et des techniques artistiques)

Journée d'études
Les leçons de danse du professeur A. Peter's, Paris, Nilsson, 1920 (Pantin, Centre national de la danse). Centre national de danse.

Lundi 20 juin, 09h30

Adresse

Institut national d'histoire de l'art - Galerie Colbert, Salle Giorgio Vasari

2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs - 75002 Paris - 75002 Paris