Le cas du sabre d'El Hadj Omar Tall

Parcours d’objets. Études de provenance des collections d’art « extra-occidental »

Le musée de l’Armée mène depuis 2019 des recherches sur ses collections africaines et sur leur provenance. Les recherches sur le sabre attribué à El Hadj Omar, en dépôt au musée des Civilisations noires de Dakar, ont permis de formuler plusieurs hypothèses sur l’origine et l’histoire de ce sabre, mais également d’éclairer les rapports entre la France et les Toucouleurs en Afrique occidentale dans la seconde moitié du XIXe siècle, qui ne se résument pas uniquement à des affrontements militaires. L’historien de l’Afrique Francis Simonis reviendra quant à lui sur la « restitution » du sabre au Sénégal, aujourd’hui actée, ainsi que les débats et controverses qui n’ont pas manqué autour de cet objet. Il s’interrogera sur le concours de circonstances qui ft que le premier objet restitué à l’Afrique se trouve être... un objet européen.

___

Intervenants

Ariane James-Sarrazin (musée de l’Armée)
Francis Simonis (Aix-Marseille Université), avec la modération d’Émilie Salaberry (musée d’Angoulême)
___

À propos de ce séminaire

Les collections dites « extra-occidentales » conservées dans des musées publics ou des collections privées, disséminées tant dans des musées d’art, d’ethnologie que dans des muséums d’histoire naturelle, sont encore trop peu connues. Leur étendue est souvent beaucoup plus grande que ce que les œuvres exposées au public ne laissent supposer, mais elles sont aussi souvent peu documentées, ce qui laisse place à l’incertitude et bien souvent à un malaise quant à leur provenance. La nécessité d’engager un programme d’études spécifque sur ces collections, si elle était bien présente dans les projets de responsables scientifques de collections et chercheurs, devient dans le contexte actuel une priorité scientifque, culturelle et politique. Ce séminaire a pour objectif de faire état de travaux de recherche aboutis ou en cours, en France et en Europe, sur des typologies de collections variées tant par leur nature que par leurs provenances. Il a par ailleurs vocation à offrir outils méthodologiques et données aux conservateurs, aux chercheurs et aux étudiants qui ont engagé ou veulent s’engager dans cet effort nécessaire d’une connaissance affnée de ces collections.

En partenariat avec la Direction générale des patrimoines – Service des musées de France.

Voir le programme complet du cycle de séminaires

Parcours d’objets. Études de provenance des collections d’art « extra-occidental »
Sabre ayant appartenu à El Hadj Omar (détail), Paris, musée de l'Armée © Paris - Musée de l'Armée, Dist. RMN-Grand Palais / Anne-Sylvaine Marre-Noë

Jeudi 17 juin, 18h30

Adresse

Institut national d'histoire de l'art - Galerie Colbert, Salle Giorgio Vasari

2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs - 75002 Paris

Conditions