Le conceptualisme moscovite

Conférence

Né en 1959, Iouri Albert, artiste et théoricien de l’art, est l’un des protagonistes de la branche analytique du conceptualisme moscovite. En 1986, il fonde l’une des premières associations artistiques non gouvernementales, le Club des avant-gardistes « Klava », qui organise des expositions et des actions dans des espaces inhabituels. Depuis 1990, il vit
et travaille à Cologne en Allemagne. L’art conceptuel d’Albert est toujours ironique et léger, il doit susciter doutes et interrogations sur l’art de la période qu’il nomme POST (période où l’art véritable a cessé d’exister). En 2012, il a été le commissaire d’une exposition sur l’histoire du conceptualisme moscovite organisée au Centre d’art contemporain de Moscou. Iouri Albert reviendra sur la généalogie, l’évolution et le devenir du conceptualisme moscovite dans la Russie d’aujourd’hui.

Intervenant
Iouri Albert (artiste plasticien et peintre, théoricien de l’art)

_____

À propos de ce cycle de conférences : Conceptualisme moscovite

Le conceptualisme moscovite est un courant artistique non officiel, apparu en URSS à partir de la fin des années 1960 et principalement dans la capitale. Le terme « conceptualisme moscovite » recouvre en réalité une grande variété de destins artistiques, une diversité d’approches, de modes d’action et de médiums créatifs, pratiqués par des artistes qui travaillent en collectifs. Le conceptualisme moscovite a inventé de nouvelles stratégies pour contourner les institutions et la censure, pratiquant principalement un art « souterrain », un art produit pour soi-même et non pour un commanditaire, qu’il s’agisse de l’État ou d’un mécène privé. Il s’agit aussi d’une initiative d’autopositionnement et d’autoreprésentation des artistes
russes qui souhaitent réintégrer les courants artistiques contemporains mondiaux par le biais de l’art conceptuel. Le conceptualisme moscovite produit des descriptions presque scientifiques, et en même temps très ironiques, des réalités soviétiques et post-soviétiques. Les artistes, tout en ne s’engageant pas dans une démarche dissidente, se situent en marge de la vie sociale : ils s’attachent à l’observer à la manière d’ethnographes dans un monde étranger.

En partenariat avec le LabEx COMOD de l’université de Lyon

Comité scientifique
Ekaterina Bobrinskaïa (Institut d'État d'histoire de l'art, Russie), Stéphane Gaessler (INHA, centre André Chastel), Valérie Mavridorakis (Sorbonne Université, Centre André Chastel), Zahia Rahmani (INHA), Igor Sokologorsky (Labex COMOD, Université de Lyon)

Domaine de recherche
Histoire de l’art du XVIIIe au XXIe siècle

Conférence
Iouri Albert, "Ma taille 21 mars 2007" , performance et inscription sur une des portes de la Galerie Tretiakov, Moscou. // Мой рост 21 марта 2007 года. Перформанс и надпись на двери в Государственной Третьяковской галерее, Москва.

Mardi 1 février, 18h30

Adresse

Institut national d'histoire de l'art - Galerie Colbert, Salle Giorgio Vasari

2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs - 75002 Paris - 75002 Paris

Conditions

  • Entrée libre dans la limite des places disponibles sur présentation d'un pass sanitaire valide.