Les collections japonaises du château de Fontainebleau

Parcours d’objets. Études de provenance des collections d’art « extra-occidental »

C’est au château de Fontainebleau qu’a ouvert, sous le Second Empire, le Musée Chinois de l’impératrice Eugénie, rassemblant des objets chinois provenant du Palais d’Eté de Pékin, mis à sac par les armées française et britannique en 1860, et des cadeaux diplomatiques du roi du Siam. Les collections du château abritent aussi des œuvres japonaises, moins connues mais qui ont fait l’objet d’un travail de recherche inédit qui en a révélé la trajectoire. Le résultat de cette étude sera le sujet de l'exposition « Art et diplomatie. Les œuvres japonaises du Château de Fontainebleau (1862-1864) » qui ouvrira ses portes pendant Festival de l'histoire de l'art le 4 juin 2021.

___

Intervenants
Vincent Droguet (Service des musées de France)
Estelle Leggeri-Bauer (INALCO)
___

Médiateur
Vincent Lefèvre (MNAAG)
___

À propos du séminaire

Les collections dites « extra-occidentales » conservées dans des musées publics ou les collections privées, disséminées tant dans des musées d’art, d’ethnologie que dans des muséums d’histoire naturelle, sont encore trop peu connues. Leur étendue est souvent beaucoup plus grande que ce que les oeuvres exposées au public ne laissent supposer, mais elles sont aussi souvent peu documentées ce qui laisse place à l’incertitude et bien souvent le malaise quant à leur provenance. La nécessité d’engager un programme d’études spécifique sur ces collections, si elle était bien présente dans les projets de responsables scientifiques de collections et chercheurs, devient dans le contexte actuel une priorité scientifique, culturelle et politique.

Ce séminaire a pour objectif de faire état de travaux de recherche aboutis ou en cours, en France et en Europe, sur des typologies de collections variées tant par leur nature que par leurs provenances. Il a par ailleurs vocation à offrir outils méthodologiques et données aux conservateurs, aux chercheurs et aux étudiants qui ont engagé ou veulent s’engager dans cet effort nécessaire d’une connaissance affinée de ces collections.

En partenariat avec la Direction générale des patrimoines - Service des musées de France

Voir le programme complet

Parcours d’objets. Études de provenance des collections d’art « extra-occidental »
Détail d’un kakémono : Kanô Tangen Moritsune, Passereaux et fleurs d’automne, milieu du XIXe siècle, musée national du château de Fontainebleau © RMN-Grand Palais (Château de Fontainebleau) / Gérard Blot

Jeudi 17 décembre, 18h30

Adresse

Institut national d'histoire de l'art - Galerie Colbert, Salle Giorgio Vasari

2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs - 75002 Paris

Conditions

  • Entrée libre