[En ligne] Les interactions locales et régionales des communautés musulmanes de la Corne de l'Afrique (XIIIe-XVIe s)

Monuments et documents de l'Afrique ancienne

Le troisième module de l’année est consacré à la question de l’islamisation de l’Afrique. Cette notion d’islamisation sera envisagée comme un processus à la fois politique et culturel, allant de la mise en place d’une administration et d’une fscalité inédites à l’émergence de nouvelles élites savantes prenant en charge l’enseignement et la diffusion du savoir islamique. Il s’agit d’étudier l’islamisation comme un processus d’interactions sociales, par le biais d’une diffusion progressive de l’islam et de l’enracinement de nouvelles croyances et normes sociales parmi les populations. Ce module sera composé de trois interventions aux approches complémentaires qui couvrent différents espaces de l’Afrique, ce qui permettra de mieux comprendre les modalités de l’islamisation du continent, du Moyen Âge à la fn de l’époque moderne. Amélie Chekroun présentera ses recherches actuelles sur les communautés musulmanes de la Corne de l’Afrique à l’époque médiévale et leurs interactions aux échelles locales (Éthiopie chrétienne, mer Rouge) et régionales (péninsule Arabique, Hedjaz, Égypte). Hiba Abid abordera la question de la diffusion des livres de prières sur le Prophète en Afrique de l’Ouest et des pratiques de lecture de ces textes sur la base de l’examen codicologique des manuscrits. Enfn Hadrien Collet parlera de l’islamisation du Sahel occidental hors du Sahel (1100-1517).
___

Intervenante
Amélie Chekroun (CNRS, IREMAM)
___

À propos de ce séminaire

Ce séminaire teste et confronte hypothèses et méthodes pour montrer comment les sciences humaines écrivent aujourd’hui le passé de l’Afrique. L’objectif est de présenter et de discuter les recherches en cours sur l’Afrique ancienne, entendue dans un sens très large de la Préhistoire jusqu’au précontemporain, prenant en compte aussi bien les régions au sud du Sahara que celles du nord. Il s’agit non seulement d’établir une veille sur les tendances actuelles de la recherche mais surtout de voir comment celle-ci peut se faire en situation de pénurie documentaire dans une interdisciplinarité en acte. Ce séminaire permet aussi de mobiliser et de rassembler les recherches sur l’Afrique précontemporaine pour créer un lieu d’échanges et dynamiser le champ.

En partenariat avec le laboratoire Orient & Méditerranée et l’Institut des mondes africains

Voir le programme complet du cycle de séminaires

Monuments et documents de l'Afrique ancienne
Mausolée de Sheikh Hussein, Balé, Ethiopie, cl. Amélie Chekroun, 2016

Mercredi 14 avril, 16h30

Adresse

Institut national d'histoire de l'art (INHA) - salle Roberto Longhi

2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs - 75001 Paris

Conditions