Mémoire, mythe et histoire : régimes d’historicité dans les sociétés éthiopiennes pré-contemporaines

Monuments et documents de l’Afrique ancienne

Ce module propose d’aborder trois notions liées dans l’historiographie éthiopienne. Il s’agit d’abord de la narration vétéro-testamentaire comme toile de fond du roman national et plus particulièrement d’aborder les dispositifs (textuels et rituels) de mise en œuvre et de reproduction de ce cadre culturel et normatif. Ensuite, nous aborderons la notion de memoria et son emploi dans le cadre éthiopien, en lien avec la pérennité des institutions de pouvoir, au niveau national mais surtout au niveau local. Enfin, nous conclurons ces trois séances par une étude des régimes d’historicité en posant notamment la question d’autres façons de dire et de faire l’histoire que les deux précédemment analysés.

Intervenante
Anaïs Wion (CNRS, IMAF)

À propos du séminaire Monuments et documents de l’Afrique ancienne :

Ce séminaire teste et confronte hypothèses et méthodes pour montrer comment les sciences humaines écrivent aujourd’hui le passé de l’Afrique. L’objectif est de présenter et discuter les recherches en cours sur l’Afrique ancienne, entendue dans un sens très large de la Préhistoire jusqu’au précontemporain, prenant en compte aussi bien les régions au sud du Sahara que celles du nord. Il s’agit non seulement d’établir une veille sur les tendances actuelles de la recherche mais surtout de voir comment celle-ci peut se faire en situation de pénurie documentaire dans une interdisciplinarité en acte. Ce séminaire permet aussi de mobiliser et rassembler les recherches sur l’Afrique pré-contemporaine pour créer un lieu d’échanges et dynamiser le champ.

Monuments et documents de l’Afrique ancienne
Entretien avec le balabbat (patricien) Walda Giyorgis Hayle Maryam, Aksoum (Ethiopie), avril 2015 © Anaïs Wion

Mercredi 3 mars, 16h30

Adresse

Institut national d'histoire de l'art (INHA)

2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs - 75002 Paris

Conditions

  • Modalités à venir