Se projeter sur l’écran

Séminaire

« La circulation des images cinématographiques dans la Thessalonique postottomane en voie d’hellénisation : interactions collectives et constructions individuelles à l’arrivée du cinéma
parlant »
Mélisande Leventopoulos (Université Paris 8)

Cette intervention questionnera les fonctions sociales et culturelles du cinéma dans la ville de Thessalonique qui, ottomane jusqu’en 1912, a été conquise par la Grèce durant les Guerres balkaniques. En appréhendant la circulation des images cinématographiques dans un contexte
d’hellénisation progressive mais inachevée durant les années 1930, il s’agira ici d’examiner les modalités du voir ensemble et d’interroger l’hypothèse d’une rupture dans la culture visuelle urbaine.

Le corps à double tranchant : Westerns et masculinité chez les Bills de Kinshasa
Didier Gondola (Johns Hopkins University)

Cette intervention s’intéresse à l’iconographie que véhiculent les films western, notamment dans le positionnement et la hiérarchisation des genres. Comme le montre la photographie du Congolais Jean Depara, les contrastes sont nombreux entre le « Bill » (Buffalo Bill est leur héros éponyme), incarnation d’une masculinité moderne et équivoque, et les jeunes filles cantonnées dans le régime immuable de la tradition. Les producteurs de ces images avaient à l’évidence le cinéma et sa culture masculine à l’esprit en prenant cette photographie. Il s’agira de discuter cette fascination pour les films de cow boy et le rôle qu’ils ont joué dans la construction de la masculinité et l’évolution politique du Congo.

À propos de ce séminaire
Ce séminaire s’intéresse à la rencontre quotidienne avec les images, aux expériences qu’elles fabriquent et aux appropriations dont elles sont l’objet. Il questionne ces usages et réceptions au moment où l’image entre dans l’ère industrielle du multiple, où elles passent de support en support, et où elles circulent à l’échelle locale comme globale.

Les images ne peuvent être réduites à des représentations : elles sont actives, transforment la relation au monde, à la politique, à la mémoire comme à la famille. Elles jouent un rôle dans la création et la consolidation de communautés d’appartenance.

Il s’agit ainsi d’adopter une approche au croisement de l’histoire culturelle et sociale, de l’histoire de l’art, de l’anthropologie culturelle, et des études sur la culture visuelle et matérielle.

Ce séminaire veut dépasser le cloisonnement des aires culturelles, pour saisir la circulation des images et leurs appropriations dans une perspective d’histoire connectée. L’objectif est, en somme, de dessiner un panorama plus polyphonique de l’univers visuel connecté, tissé d’expériences individuelles et collectives des images, depuis le XIXe siècle.

Organisé par le laboratoire InVisu CNRS/INHA

Comité scientifique
Manuel Charpy (Laboratoire InVisu, CNRS/INHA), Ece Zerman (Laboratoire InVisu, CNRS/INHA ; EHESS)

Programme novembre 2022 - avril 2023

Séminaire
Réclame pour le film Sixty Glorious Years (Herbert Wilcox, Grande Bretagne, 1938) dans le quotidien thessalonicien en judéo-espagnol Acción, 26 janvier 1940. Jean Depara, L’Apollon, série Day in Kinshasa,1955-1965. © Jean Depara/Revue Noire.

Mardi 7 février 2023, 14h00

Adresse

INHA, Galerie Colbert, salle Giorgio Vasari

2 rue Vivienne - 75002 Paris