[En ligne] Voyage à travers le bijou du XIXe siècle : un ensemble de dessins de Morel et Duponchel

Trésors de Richelieu

Courte mais d’une production remarquable, l’association de l’orfèvre et joaillier Jean-Valentin Morel (1794-1860) et de l’homme d’affaires et architecte Henri Duponchel (1794-1868) s’étend entre 1842 et 1848, le premier apportant un savoir-faire et un talent déjà reconnus, le second les capitaux nécessaires et un entregent certain. Provenant de Duponchel, qui continue l’entreprise après sa séparation avec Morel, le recueil de dessins conservé à la bibliothèque de l’INHA offre un témoignage dense et rare du bijou et de son évolution au milieu du XIXe siècle, entre Monarchie de Juillet et Second Empire. Parfois annotés des noms d’une clientèle prestigieuse, ces centaines de dessins illustrent la variété de la production et les pratiques autour de la parure, en lien avec la mode, les goûts historiques, l’artisanat. Ce volume, entré tôt dans les collections, rejoint alors les ensembles débutés par Jacques Doucet autour des ornements et des métiers d’art.
___

Intervenants
Isabelle Lucas (spécialiste de Jean-Valentin Morel )
Sophie Derrot (conservatrice, département de la Bibliothèque et de la documentation, INHA)
___

À propos du cycle de conférences « Trésors de Richelieu »

L’Institut national d’histoire de l’art, la Bibliothèque nationale de France et l’École nationale des chartes organisent la 10e édition des Trésors de Richelieu. Conservateurs, chargés de collections, historiens de l’art, du spectacle, de la mode, de la musique, de la littérature et spécialistes des textes échangent autour d’une œuvre ou d’un document et partagent ainsi leurs savoirs avec un large public. Chaque conférence est l’occasion de présenter des œuvres d’art, des manuscrits, des livres rares, des partitions musicales ou des objets sortis exceptionnellement des réserves de la BnF, de l’INHA et de l’ENC. Ces pièces sont filmées en direct à l’aide d’une caméra, qui en reproduit les plus infimes détails sur le grand écran de l’auditorium de la galerie Colbert. Autour de ce dispositif se noue un dialogue associant histoire des collections, matérialité des œuvres, contextes de création et de diffusion et apport à la recherche passée et contemporaine.

Voir le programme complet de la conférence

Trésors de Richelieu
[Jean-Valentin Morel ?], Projets de châtelaines et bijoux, graphite et aquarelle sur papier, années 1840. Paris, bibliothèque de l'INHA, collections Jacques Doucet, Msº175, f. 9

Mardi 2 mars, 18h15

Adresse

Institut national d'histoire de l'art - Galerie Colbert, auditorium

2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs - 75002 Paris

Conditions